Le Cabaliros - 2334 m
Le shéma de la randonnée
Randonnée réalisée de nombreuses fois, dont la dernière le 17 juillet 2014

Le Cabaliros est, avec le Viscos, l'une des deux sentinelles qui gardent l'entrée de la vallée de Cauterets. Autant le Viscos se distingue, à l'Est, par son élégante pyramide à cheval sur une crête aigue, autant le Cabaliros apparaît, à l'Ouest, massif et trapu, avec ses formes rondes et sa large embase.

Le Cabaliros est un jardin ! L'ascension, facile et agréable, se déroule sur un bon sentier, au milieu de prairies fleuries et odorantes, parmi les myrtilliers, rhododendrons, fougères, bruyères, oeillets, iris...
Le sommet offre, de par sa position, un remarquable panorama. N'hésitez cependant pas à partir tôt : le chemin est en grande partie "de tous côtés au Soleil exposé" !


Difficultés
Pas de difficulté en l'absence de neige.

Informations générales
Départ : Minuscule parking de la ferme Igau (Aumède) (1098 m), en vallée de Cauterets.
Matériel : Pas de matériel particulier en l'absence de neige
Carte IGN Top 25 1647 OT "Vignemale"
Horaire : 3h15 de montée, arrêts compris.
On peut partir de Cauterets même ; il faudra compter une petite demi-heure supplémentaire.
Dénivellation : 1250 m pour 18 km aller-retour.

Accès routier à la ferme Igau
On traverse le centre de Cauterets comme pour aller au Pont d'Espagne mais, au lieu de tourner à gauche, on bifurque à droite pour remonter l'avenue du Mamelon vert sur presque 1 km.
Apparaissent, sur la gauche, les grilles et le bâtiment du centre de vacances "les marroniers". Immédiatement après, tourner à gauche pour prendre une route étroite (pas facile de s'y croiser par endroits) qui monte en épingles serrées à la ferme Igau. Petit parking.

A pieds, on suit le même itinéraire, mais on trouve très vite, dans le premier lacet de la petite route, un chemin qui grimpe à droite vers la ferme Igau.


L'ascension - 3h15 - environ 9 km
De la ferme Igau, on emprunte la piste forestière qui débute en face du parking et trace de larges lacets sur le flanc Est, puis N.E., de l'arête de Peyre-Nère. La piste fait place, après environ 25 minutes, au joli petit chemin qu'elle a détruit dans je ne sais quel intérêt.

La montée se poursuit agréablement dans une forêt de hêtres et se fait plus raide à l'approche des granges d'Espone, avant d'atteindre la clôture d'une prairie, le long de laquelle elle décrit de très courts lacets pour arriver, après 0h45, à un portillon metallique qui nous signale l'entrée dans les pâturages : n'oubliez pas de le refermer. On monte ensuite dans une prairie odorante, royaume de la bruyère, des myrtilliers et des sorbiers. Ce passage est un véritable enchantement !


768 x 491 (116 K)

768 x 491 (138 K)
Le chemin redescend et traverse le ruisseau de Bourg-débat (0h55) puis remonte dans les fougères, passe l'orée d'un bois et atteint l'important ruisseau de Catarabes, au pied d'un vaste cirque - 1h10, environ 1560 m et 3,5 km.

768 x 481 (114 K)
On traverse la cascade au mieux pour quitter le flanc du Mamelon Vert et monter au N.O. en larges lacets. Certains des premiers lacets, transformés en bourbiers par l'eau et le passage des troupeaux, sont aujourd'hui délaissés et des raccourcis permettent de les éviter. Ils se ressèrent à l'approche d'un petit promontoire - 1h55 arrêts compris, 1870 m - 5,5 km.

1024 x 768 (403 K)
On trouve peu après, alors qu'on entame une longue traversée, les derniers filets d'eau qui nous permettront de remplir la gourde. Le sentier nous amène sous le col de contente - 2h20, environ 2000 m - que l'on aborde après quelques nouveaux lacets (2h40, 2149 m, 7 km). On arrive, 5 minutes après, aux ruines d'une ancienne auberge.

1024 x 768 (355 K)
Le sentier file plus ou moins horizontalement jusqu'au col d'Anapéou, d'où l'on aperçoit, sous le sommet du Cabaliros, le petit lac d'Anapéou (où il m'est arrivé d'aller déjeuner), puis se redresse peu après pour surmonter un ressaut, quelques mètres sous la crête. avant de poursuivre plus posément sur la très facile croupe sommitale.

Sommet du Cabaliros - 3h15, 2334 m - Panorama immense, du Balaïtous à la Munia, en passant par le Vignemale et le Néouvielle. Vous pourrez les identifier sans peine grâce à la table d'orientation.

Le retour s'effectue par le même chemin en environ 2h20.


1643 x 450 (125 K)

1806 x 450 (191 K)

1600 x 439 (303 K)

1024 x 768 (512 K)

1022 x 768 (209 K)

Remarques diverses et conseils éventuels
L'ascension est également possible par le versant Nord : d'Argelès-Gazost, on rejoint le village d'Arcizans-avant d'où part le chemin.