Les étangs de la Frèche - 2090 m
en circuit par le pas de l'Escalette - 2396 m
Le shéma de la randonnée
Randonnée réalisée le 13 août 2017. La montée aux étangs de la Frèche est déjà, en soi, une jolie balade, et l'aller-retour peut se faire dans l'après-midi.
La compléter par une boucle passant au pas de l'Escalette permet d'en faire une rando de la journée, d'élargir l'horizon, d'apercevoir l'Aneto, et de revenir par les grands plateaux herbeux qui dominent, au N.E., l'Hospice de France.

Difficultés
Aucune de difficulté notable en l'absence de neige.
Eviter toutefois, par temps de brouillard la partie qui, des étangs, remonte vers la crête-frontière, pente dans laquelle on devra peut-être naviguer à vue.

Informations générales
Départ : Parking de l'hospice de France (1385 m), en vallée de Luchon.
Matériel : Pas de matériel particulier en l'absence de neige.
Carte IGN Top 25 1848 OT "Bagnères-de-Luchon".
Horaire : 1h45 de l'Hospice au grand étang (petits arrêts)
0h45 de plus pour le pas de l'Escalette
1h45 du pas de l'Escalette à l'Hospice de France
Dénivellation : 13 km de distance environ, pour à peine plus de 1000 m de dénivelé.

Du parking (1385 m) aux étangs (~2090 m) - 1h45 (avec de courts arrêts).
Du parking, on rejoint l'hospice de France et l'on poursuit au S.E. par le large chemin qui monte tout doucement et s'engage dans la forêt.
On trouve, après quelques minutes, une bifurcation : laisser les lacets qui montent à gauche dans la forêt (et par où nous redescendrons) pour suivre l'itinéraire 24 : étangs de la Frèche (balisé de ronds jaunes).
On sort bientôt de la forêt pour cheminer à gauche du torrent du Pesson et arriver, en 15 minutes, à la cabane du Pesson (~1490 m - refuge non gardé), où l'on traverse le torrent. La montée reste débonnaire, le long du bois de la Pique.

1024 x 768 (365 K)
On quitte la proximité des arbres 5 minutes plus tard pour aborder un long plateau qui contourne l'élégant pic de la Pique (2394 m), qui nous domine à droite.
0h30 (de l'hospice) : la montée devient plus soutenue. On s'élève à droite, sur les pentes du pic de la Pique.

1024 x 768 (327 K)
0h40 (de l'hospice) : on traverse un ruisseau venant de droite et un petit bosquet, que suivent des raidillons terreux malcommodes.
0h55 (de l'hospice) : à notre gauche, les falaises se rapprochent, striées de profondes et sombres ravines où descendent des cascades, et forment un demi-cirque où l'on s'engage.

1024 x 768 (379 K)
On arrive, 5 minutes après, au fond de ce cirque et près du torrent qui descend des étangs. On bifurque ici à droite (Est) et le sentier décrit des lacets faciles qui s'élevent dans la pente herbeuse.
1h15 (de l'hospice) : on aborde un petit bosquet et de nouveaux raidillons terreux/rocheux, également malcommodes, après lesquels le sentier revient progressivement à l'Est.
1h25 (de l'hospice) : le sentier poursuit plein Est pour une traversée horizontale au dessus du cirque, terminée par une courte remontée après laquelle on tourne à droite pour revenir au Sud. La pente s'adoucit et l'on arrive rapidement au premier (et petit) étang (2029 m - 1h35).

1024 x 768 (284 K)
On le laisse à notre gauche pour continuer vers le Sud et entrer dans une cuvette assez encaisée où dort le plus grand des étangs, au bord duquel nous déjeunerons (~2090 m - 1h45 depuis l'hospice).

Itinéraire 1280 x 488 (297 K)

1340 x 550 (390 K)

Du grand étang de la Frèche (2090 m) à la crête frontière (~2380 m) - 0h45 arrêts compris
On suit, dans l'herbe, la rive du grand étang (rive Est) dont la forme en arc de cercle nous amène au pied des falaises, au fond de la cuvette (Sud). On voit là un sentier cairné (balisage bleu par endroits) qui prend la pente en écharpe, de droite à gauche, et revient au N.E. pour passer entre les mamelons rocheux et s'approcher d'une ravine où descend un ruisseau. La montée est raide mais facile.

1540 x 550 (305 K)
Un nouveau changement de cap à 90° nous fait repartir au S.E., louvoyant entre herbe et rochers.
12 minutes : on trouve, à notre gauche, le plus haut des étangs (~2169 m)

1024 x 768 (257 K)
A partir de là, le paysage devient plus minéral. Cairns et balisage bleu montent droits au Sud, mais un autre sentier (que nous ne prenons pas) passe plus près de l'étang pour monter plus à gauche.
30 minutes : On aborde une cuvette marécageuse où l'itinéraire se divise : une sente cairnée monte à gauche sur un bourrelet, mais d'autres cairns, accompagnés de marques bleues, partent à l'opposé et traversent la cuvette vers la droite (S.O.). Après une courte hésitation, nous choisissons de suivre les marques.
Hélas, elles disparaissent bientôt, et les cairns également ! Le terrain ne pose heureusement aucun problème et l'on peut y naviguer à vue. Nous tirons à nouveau vers la gauche pour ne pas trop nous approcher du Sarrat de la Frèche et éviter des éboulis. On louvoie entre les banquettes rocheuses pour monter en direction d'un col (non nommé sur la carte), visible depuis déjà un moment, et à l'approche duquel on retrouve les cairns et le sentier.

Moralité : il vaut peut-être mieux, à l'entrée de la cuvette marécageuse, faire confiance à la sente qui monte sur le bourrelet à gauche !

0h40 : col sans nom sur la crête frontière (~2380 m). On aperçoit l'Aneto et le massif de la Maladeta


1024 x 761 (308 K)

Descente par les pas de l'Escalete et de la Montjoie - 1h50
Une fois sur la crête, on retrouve le large sentier qui vient du port de la Picade et que nous prenons pour repartir à gauche (Est) vers le pas de l'Escalette, que l'on rejoint en 5 minutes

2086 x 500 (318 K)
Rendez-vous ici pour le reste de la descente