Lacs de la Montagnette et de Vénasque - en circuit par le col de la Montagnette 2421 m
Le shéma de la randonnée
Randonnée réalisée le 25 août 2017, qui permet de découvrir, sur la gauche du cirque de la Glère, un vallon sauvage que l'on pourrait croire oublié.

Nous avons fait ce circuit en montant par le cirque pour descendre par la vallée de Vénasque. Je me suis souvenu, après coup, avoir lu un topo qui le décrivait dans le sens inverse.
Je crois néanmoins préférable de le parcourir dans le sens où nous l'avons fait. La montée depuis le fond du cirque de la Glère est certes rude, mais je crois que la descente serait pire, surtout si l'on si fait surprendre par le mauvais temps. La descente par la vallée de Vénasque est peut-être un peu lassante, mais facile et sans surprise.


Difficultés
Pentes raides entre le fond du cirque de la Glère et le lac du Maille. Le chemin s'y perd parfois dans les herbes hautes.
On s'aide des mains dans un court passage rocheux très facile et non-exposé, mais possiblement glissant par temps de pluie.
A éviter toutefois par temps pluvieux ou dans le brouillard : la sente est vraiment raide et l'orientation peut devenir problématique. On pourrait facilement se trouver mal engagé si l'on perdait le sentier.

Informations générales
Départ : Parking de l'hospice de France (1385 m), en vallée de Luchon.
Matériel : Pas de matériel particulier en l'absence de neige.
Carte IGN Top 25 1848 OT "Bagnères-de-Luchon".
Horaire : 3h30 de l'Hospice au col de la Montagnette
Dénivellation : 1050 m environ, pour 16 km de distance environ.

Du parking (1385 m) au cirque de la Glère (1580 m) - 1h25 - 5,5 km.
Du parking, on rejoint l'hospice de France pour traverser directement le torrent au Sud (ou suivre la piste, plus débonnaire, qui va traverser le torrent du Pesson 100 m plus loin en faisant une épingle) et s'engager au Sud dans la magnifique vallée en V, que ferme une muraille impressionnante.
Après 0h10, on traverse le pont de Penjat (1439 m), juste après lequel on trouve une bifurcation : on laisse ici le sentier qui monte au port de Vénasque pour s'engager à droite (Ouest) dans la forêt en suivant le chemin de l'impératrice.
Celui-ci contourne progressivement la base du chaînon Sauvegarde-Sajust-Penjat, intégralement dans la forêt, et deux ou trois courts passages, qui traversent des pentes très abruptes, sont sécurisés par un câble (plus pour rassurer les néophytes que vraiment nécessaires).
Il nous conduit, au terme d'un longue promenade plus ou moins horizontale ou en légère montée, au fond du cirque de la Glère, à l'approche duquel il sort de la forêt et redescend légèrement (1580 m env., 1h25 de l'hospice de France)

1093 x 768 (324 K)

Du cirque de la Glère (1580 m) au col de la Montagnette (2421 m) - 2h00 arrêts compris - 3 km.
Le sentier redescend donc un peu dans la pelouse et vient butter sur une large coulée d'éboulis, où doit descendre le ruisseau de la Montagnette en début de saison. Des cairns la traverse pour rejoindre, face à nous au pied des parois du cirque, le chemin du port de la Glère.
Pour notre part, nous ne traversons pas les éboulis et obliquons à l'Est pour monter à gauche du ruisseau, sur un étroit sentier pas toujours bien marqué dans la végétation et les fougères. On se guidera aux marques bleues, malheureusement rares et peu visibles au début.
La grimpette est rude et ne s'encombre pas de lacets ! On monte quasiment tout droit le long du ruisseau en direction de la crête de Sajust, qui semble bloquer le passage au dessus de nous, et l'on se demande bien où passe le chemin.
Les marques bleues se font heureusement plus fréquentes et visibles au fur et à mesure, et nous confirment que nous ne sommes pas perdus.
La coulée d'éboulis du ruisseau s'éloigne un peu vers la droite et, après une bonne demi-heure de montée éprouvante on aperçoit, au dessus de nous sur la droite, une ouverture vers laquelle on tourne progressivement, sans pour autant voir encore où l'on pourra passer.
La pente s'adoucit un peu et un petit couloir se dessine enfin, toujours à droite. On en rejoint la base (0h45 depuis le fond du cirque) et on le remonte très facilement en s'aidant un peu des mains dans les passages rocheux, tout en prenant garde aux pierres humides.

1012 x 768 (293 K)

516 x 768 (150 K)

1024 x 768 (294 K)
Le chemin continue ensuite au pied de la paroi, dans une sorte de défilé, et rejoint le ruisseau de la Montagnette, qui descend sur notre droite, et que l'on finit par traverser. La pente devient plus douce et plus ouverte, et paraît bien accueillante après la rude montée à l'ombre.

1004 x 768 (296 K)
Le sentier monte au Sud et vient rapidement butter sur l'arête S.E. du pic de la Montagnette (1h15 depuis le fond du cirque). il bifurque alors à gauche, dans les rochers, pour retraverser le torrent et s'engager dans un court défilé dont on sort peu après pour découvrir, sur notre droite, le lac du Maille (2193 m - 1h20 depuis le fond du cirque)

1024 x 768 (255 K)
On passe donc à gauche du lac du Maille pour suivre la sente qui remonte en écharpe, sur la gauche, une grande pente d'herbe au milieu de laquelle on traverse une coulée d'éboulis. Le chemin revient ensuite sur la droite pour aborder une zone de roches moutonnées où il serpente (plusieurs traces, cairns) avant de déboucher en contrehaut du lac de la Montagnette (2332 m - 1h45 depuis le fond du cirque)
Sans descendre au lac, on oblique à gauche en direction du pic de la Sauvegarde (Sud) en louvoyant au mieux entre les rochers. Après quelques minutes, on découvre à gauche le col de la Montagnette, tout proche, qu'une sente rejoint rapidement (2421 m - 2h00 depuis le fond du cirque)

1024 x 768 (261 K)

1024 x 768 (264 K)

1024 x 768 (261 K)

Du col de la Montagnette (2421 m) à l'Hospice de France (1385 m) - 2h00 / 2h15 arrêts compris - 7 km.
Du col, le sentier part sur la gauche au N.E. et commence par descendre un peu avant de trouver rapidement une zone de gros éboulis : attention à ne pas continuer à descendre, le sentier s'engage tout de suite horizontalement dans les éboulis avant de reprendre la descente vers les boums du port de Vénasque.

1024 x 768 (280 K)
Il prend la pente en écharpe au dessus du plus grand des lacs, avant d'obliquer à l'Est pour passer sur le bourrelet séparant le grand lac de celui du refuge.
refuge de Vénasque (2240 m env. - 0h25 depuis le col)

Il ne reste plus qu'à se laisser descendre sur le chemin fréquenté et sans soucis dont les innombrables lacets rejoignent l'Hospice de France en 1h30 / 1h45