Le pic Gourdon - 3034 m
Le shéma de la randonnée
Ascension réalisée mi-juillet 2009, au cours d'un circuit de 3 jours autour du massif des Gourgs blancs
C'est autrement une ascension à faire sur 2 jours, en aller-retour

Autrefois appelé pic Noir, il doit son nom actuel à Maurice Gourdon (1847-1941), pyrénéiste, géologue et cartographe, qui en réalisa la première.


Difficultés
Parcours pour les randonneurs habitués à la haute montagne : névés parfois pentus, pouvant en outre nécessiter l'usage des crampons
Courts passages exposés au dessus du lac de Caillauas ou dans l'ascension du pic

Informations générales
Départ : Parking du Pont de Prat (1228 m), au terminus de la vallée du Louron
Selon l'affluence, vous serez peut-être contraints de vous garer sur le bord de la route, en aval.
Etape : Bivouac au lac de Isclots (2398 m)
Matériel : Piolet et crampons et, bien sûr, équipement de bivouac.
Carte IGN Top 25 1848 OT "Bagnères de Luchon"
Horaire : 5h00 du parking au lac des Isclots, le 1er jour
2h45 du lac des Isclots au sommet, le 2ème jour (sans compter le retour)
Dénivellation : Environ 1200 m, le 1er jour
Environ 650 m, le 2ème jour, puis 1800 m de descente

Du pont de Prat (1228 m) au lac des Isclots (2398 m) - 5h00 arrêts compris
puis du lac des Isclots au col des Gourgs blancs (2877 m) - 2h05 arrêts compris
Vous trouverez cette première partie de l'ascension dans le topo du circuit.

Du col des Gourgs blancs (2877 m) au sommet (3034 m) - 0h30 arrêts compris.

768 x 576 (156 K)

Itinéraire 768 x 576 (174 K)
Du col des Gourgs blancs, on aborde la crête au Nord, malgré son aspect rébarbatif. Il faut rester très près du fil, légèrement à droite. On doit s'y aider des mains, mais elle ne présente pas de difficulté. Ne pas se laisser embarquer trop bas à droite, ce qui nous est arrivé à la montée : des névés raides peuvent couper la pente, le terrain y est moins franc, et il faudra de toute manière rejoindre la crête.
Après 15 à 20 minutes, on butte sur un petit ressaut, après lequel la crête se rétrécit (ça, on le voit mieux du sommet). Nous l'avons contourné par la droite, en traversant une large dalle ocre, exposée, qui demande de la prudence. Peut-être vaut-il mieux, malgré tout, rester sur l'arête. Puis on revient vers la gauche pour atteindre le sommet en 25 à 30 minutes au total.

Vue magnifique sur les sommets du Luchonnais.

Nous sommes redescendus au col par le même chemin en 25 minutes mais, comme je le disais plus haut, peut-être est-il préférable de suivre intégralement l'arête, selon vos préférences.


1456 x 500 (245 K)

1260 x 475 (226 K)

768 x 600 (170 K)