Le pic Mayouret - 2688 m
Randonnée réalisée la dernière fois le 14 août 2012.

En tête du chaînon séparant la vallée de Gaube de celle de Lutour, le pic Mayouret reste en marge des sommets fréquentés et offre un décor sauvage où l'on peut presque s'imaginer être le premier à passer. Sous le sommet, le petit lac Meya amène une touche de couleur pour égayer ce paysage désolé.


Difficultés
Parcours en partie hors sentier (trace épisodique et cairns). Il faut toujours rester vigilant sur ces pentes assez raides où l'on peut déraper
L'arête sommitale, en gros blocs, est facile et demande juste un minimum d'attention.

Informations générales
Départ : Parking du Pont d'Espagne (1459 m), en vallée de Cauterets
tarif 2012 : 5,5€ pour 1 à 12h, 8€ au delà (le tarif pour 1h semble avoir disparu... voir sur le site de Cauterets pour tous les détails).
Matériel : Pas d'équipement particulier en été
Carte IGN Top 25 1647 OT "Vignemale"
Horaire : 3h30 d'ascension
Dénivellation : 1230 m

Du Pont d'Espagne (1459 m) au lac de Gaube (1729 m) - 2,5 km - 0h50
Cliquez ici pour cette partie du trajet.

Du lac de Gaube au sommet - 3h00 arrêts compris.
Une fois au lac de Gaube, il faut aller vers la gauche (Est) et passer derrière l'auberge pour se diriger vers la forêt qui couvre une pente raide se terminant par un large col, au dessus du lac.
On monte directement dans la pelouse, juste à gauche des arbres, pour trouver très rapidement une vague trace, qui grimpe rudement en lisière de forêt avant de s'engager vers la droite en traversée sous les arbres.

A 30 minutes du lac, on traverse un petit torrent, un court passage de gros éboulis (cairns), avant de retrouver un chemin qui nous conduit, en 0h50, au col dominant le lac de Gaube, à l'entrée d'un vallon encombré d'éboulis (environ 2058 m).
Repérez l'endroit et les cairns, pour ne pas vous demander, à la descente, où prend le chemin !


Itinéraire 768 x 576 (172 K)

1047 x 500 (266 K)

Itinéraire 768 x 576 (196 K)
On suit les cairns pour traverser les éboulis et remonter, au N.E., une pente herbeuse en haut de laquelle on trouve de nouveaux éboulis, dans lesquels les cairns s'engagent vers l'Est, en direction d'un petit col.
On peut néanmoins essayer d'éviter au maximum ces éboulis et monter encore au N.E., profitant au maximum de l'herbe jusqu'à arriver sous les escarpements (1h15 depuis le lac). On entame alors seulement une traversée à flanc vers l'Est, dans l'herbe et les éboulis, en direction d'un collet (1h35)

768 x 576 (194 K)
Du collet, on se dirige à l'Est en progressant au mieux dans une nouvelle pente d'herbe et d'éboulis, en direction d'au autre collet herbeux. Si l'on suit les cairns, on continuera à monter dans la pente à gauche, en direction du sommet, sans passer au lac Meya. Du collet, on pourra donc appuyer à droite pour entrer dans la cuvette occupée par le lac, dont on trouve presque tout de suite le déversoir.
lac Méya (2h10 - 2465 m).

1094 x 500 (294 K)

986 x 576 (278 K)

768 x 576 (219 K)
On gravit, sur le côté gauche du lac, une courte pente pour passer un croupe descendant de la crête : on voit enfin le sommet !

On tourne alors carrément à gauche (N) en suivant les cairns pour aborder directement la pente, encore assez herbeuse à cet endroit. A l'approche de la crête, on revient à l'Est vers le pic, suivant une petite banquette peu évidente et parallèle à l'arête, entre herbe et rochers, jusqu'à arriver à l'aplomb du sommet
remarque : on pourrait, au lieu de remonter vers la crête, continuer vers l'Est et traverser une vaste zone d'éboulis, et ne commencer que plus loin à remonter vers le sommet.
La trace aboutit à un petit couloir-cheminée facile de quelques mètres, montant en biais vers la gauche, et débouchant sur la crête déchiquetée, légèrement à gauche du sommet. Quelques mètres sur de gros blocs stables, demandant tout de même un minimum d'attention, nous conduisent enfin au but

3h00 depuis le lac de Gaube, arrêts compris.
Beau panorama sur les sommets de Gaube et du Marcadau. Les abords du pic offrent la vision d'un désert d'éboulis, austère et aride, que seul vient égayer le bleu du lac Méya.


768 x 576 (214 K)

1883 x 500 (400 K)

2195 x 500 (390 K)