Les Oulètes de Gaube - 2151 m
Le shéma de la randonnée
Randonnée réalisée de très nombreuses fois, dont la dernière le 12 juillet 2014.

Assez longue en kilométrage, la vallée de Gaube n'oppose qu'une dénivellation moyenne et permet de réaliser une superbe randonnée en famille, ce qui lui vaut d'être extrêmement fréquentée.
C'est aussi un point de passage vers des randonnées plus longues et nombreuses sont les occasions de la parcourir, à la montée comme à la descente.


Difficultés
Randonnée très facile en été

En hiver et au printemps, certaines pentes de la vallée sont sujettes aux avalanches et la neige peut compliquer le passage.

Informations générales
Départ : Parking du Pont d'Espagne (1459 m), en vallée de Cauterets
tarif 2012 : 5,5€ pour 1 à 12h, 8€ au delà (le tarif pour 1h semble avoir disparu... voir sur le site de Cauterets pour tous les détails).
Matériel : Pas d'équipement particulier en été
Carte IGN Top 25 1647 OT "Vignemale"
Horaire : 2h45 du parking au refuge des Oulètes, arrêts compris
Dénivellation : environ 700 m, pour 17 km aller-retour

Du Pont d'Espagne (1450 m) au lac de Gaube (1729 m) - 2,5 km - 0h50
Du parking, on passe sous le bâtiment des télécabines et l'on suit l'ancienne route. On arrive très vite, à la sortie du premier lacet, à un petit pont. Le chemin (variante haute montagne du GR 10, marquage rougeblanc) prend ici, sur la gauche.
Il commence par monter assez rudement dans la forêt avant d'aborder une succession d'agréables replats et d'escaliers rocheux plus pénibles.
Après environ 0h30, le chemin serpente horizontalement entre larges roches polies et entrelacs de racines noueuses. On observe, sur la droite, un replat marécageux couvert d'herbes hautes, et plusieurs amorces de sentiers s'engagent entre les pins. Elles conduisent légèrement en contrebas au petit lac des Huats. Laquet en voie de comblement, entouré de marécages, peu fréquenté en regard de la foule qui se presse vers le lac de Gaube, il mérite vraiment une visite, tôt le matin comme au retour, dans la lumière du soir.

768 x 478 (141 K)

768 x 527 (109 K)

La montée se fait maintenant plus tranquille et plus horizontale, et l'on arrive au lac Gaube (0h50 + un éventuel arrêt au lac des Huats).

768 x 491 (113 K)

391 x 512 (75 K)

Du lac de Gaube (1729 m) au refuge des Oulètes de Gaube (2151 m) - 5,5 km - 1h50 arrêts compris
Arrivé au lac, on délaisse l'auberge, à gauche, pour gagner le déversoir vers la droite (où l'on rejoint le chemin venant du télésiège). On longe le lac pour arriver, 10 minutes plus tard, à son extrêmité Sud (joli petit plateau où le gave se divise avant de se jeter dans le lac, très prisé les chaudes journées d'été, et que j'ai baptisé "Gaube-les-bains").
Le chemin, qui passait ici tout près du gave, est maintenant encombré de débris suite à une avanlanche, et une courte "déviation" a été crée légèrement en contrehaut dans les éboulis, suite à laquelle on recommence à monter parmi les arbres clairsemés, à droite du gave, avant de franchir une passerelle (4 km en tout).

491 x 768 (129 K)
On émerge des arbres sous la cabane du Pinet avant de s'élever progressivement pour franchir le ressaut de la cascade d'Esplumouse (ie : l`écumeuse) - 1949 m - 1h45 au total.
10 minutes plus tard, on repasse à droite du gave (passerelle), à l'entrée d'un petit plateau, barré par le ressaut de la cascade de Darré Splumouse (ie : derrière Splumouse)

1024 x 768 (488 K)

1024 x 768 (470 K)

1024 x 768 (439 K)
On remonte à droite de la cascade pour accéder aux petites oulètes (6,5 km), joli plateau où j'ai surpris dernièrement 3 isards (on notera, à l'entrée du plateau des petites oulètes, sur la droite, le gros cairn qui signale l'amorce du sentier, d'abord peu visible, qui mène au lac du Chabarrou).
Passé cet agréable plateau, le chemin grimpe en cours lacets pierreux sur la droite avant de retourner au Sud-Est pour arriver au refuge des Oulètes de gaube (2151 m - 2h45 et 8 km depuis le Pont d'Espagne).

Une variante consiste, une fois aux petites oulètes, à traverser vers la gauche la première passerelle pour suivre la rive opposée du gave. La trace, qui se perd un peu par endroits, grimpe en lacets sur le côté gauche du refuge, tout près duquel elle aboutit
J'ai pu voir de nombreuses marmottes de ce côté-ci du gave

La vue sur la face Nord du Vignemale est tout simplement extraordinaire !


1103 x 500 (220 K)

768 x 510 (93 K)

768 x 512 (148 K)

1024 x 768 (375 K)

A la descente... 2h00
Après la solitude des hauteurs, cette descente peut paraître fastidieuse, alors autant la faire calmement ! On peut ainsi admirer le paysage et ménager ses articulations !
Il faut environ 1h25/1h30 pour rejoindre le déversoir du lac de Gaube, et 30 à 35 minutes de plus pour arriver au parking.

On peut, depuis le déversoir du lac, suivre à gauche le chemin qui monte doucement à flanc vers l'arrivée du télésiège, sous les pylônes duquel il descendait naguère en lacets dans les fougères (il est plutôt difficile à trouver maintenant) ; on empruntera donc la piste de ski, à droite du bâtiment ce qui permet, pour 1 km de plus, d'éviter les désagréables escaliers du GR 10 à la descente.