Le Puig del Pam - 2470 m
Le shéma de la randonnée
Randonnée réalisée le 21 février 2007.
L'enneigement était très déficitaire pour la saison, et les raquettes vraiment utiles uniquement pour le passage du lac de la Balmette et la montée au pic, où une partie du sommet était néanmoins dégagée.

Difficultés
Aucune difficulté notable cette année-là
Un enneigement plus important pourrait rendre la progression plus difficile au delà de Font Grosse. Eviter la montée au pic par temps de brouillard ; dans la neige l'absence de repères peut vite devenir problématique.

Informations générales
Départ : Parking de "La piste verte" (1830 m), au dessus des Angles
Matériel : Raquettes et bâtons,
Carte IGN Top 25 2249 ET "Font-Romeu, Capcir"
Horaire : 3h15 du parking au sommet, arrêts compris
Dénivellation : 650 m environ, pour une vingtaine de kilomètres aller-retour

Accès
Le départ des navettes (gratuites) se trouve à côté du bâtiment des télécabines. Prendre la N°4, qui monte les lacets sur la droite de la station, au milieu des rangées de chalets, vers le départ des sentiers nordiques de Balcère. On peut descendre ici (parking "Le belvédère" - 1793 m), mais on s'économisera 1 km de piste sans grand intérêt en poursuivant jusqu’au terminus (environ 1830 m).

Du parking au lac de la Balmette - 1h30 (Arrêts compris)
Remonter vers les bâtiments qui marquent le terminus de la route et prendre pied dès que possible sur la piste de ski de fond et raquettes de Font Grosse, juste à droite de la route, à peine en contrebas.
Si vous êtes descendus au départ de Balcère, prendre le chemin du lac sur quelques dizaines de mètres, puis bifurquer sur le chemin montant à gauche. Il passe légèrement en contrebas des habitations et, après 1 km, rejoint le point de départ précédent.

On suit la piste sans le moindre problème pendant 40 minutes, pour arriver au captage de Font Grosse (environ 1880 m – 2,5 km depuis le terminus de la navette), au pied du Roc de Péborni.


768 x 576 (118 K)

768 x 576 (136 K)
La piste s’arrête ici, mais vous trouverez sans doute une trace pour continuer vers l’Ouest et le lac de la Balmette. Dans le doute, suivez les marques jaunes, assez nombreuses, visibles sur les arbres. On trouve aussi quelques rares flèches rouges, plus effacées.
On progresse ainsi dans les arbres pour arriver très vite sur un petit replat boisé où paresse le ruisseau.

768 x 576 (136 K)
On reste sur la gauche pour s’élever un peu à flanc, toujours dans les arbres, et surmonter un premier ressaut (15 minutes depuis Font Grosse). On reste ensuite constamment sur la gauche, généralement un peu en contrehaut du fond de la vallée, à la limite des pentes plus raides qui s’élèvent à notre gauche. Après un nouveau quart d’heure d’une progression facile, la vallée apparaît fermée par un gros mamelon rocheux, flanqué d’un col bien visible à droite, et d’un autre à gauche.

768 x 576 (141 K)
Le chemin se redresse un peu pour atteindre ce dernier, qui ouvre directement sur la cuvette où dors le lac de la Balmette (2047 m40 minutes depuis Font Grosse - environ 5 km depuis le terminus de la navette).

768 x 583 (116 K)

1024 x 476 (109 K)

Du lac à la cabane de la Balmette - 0h30 (Arrêts compris)
Il faut gagner l’autre extrêmité du lac, pour s’élever ver le petit col légèrement sur la gauche. Une trace fréquentée passait sur le côté droit, sur le bord du lac gelé, et commençait à montrer ça et là d’inquiétants signes de fonte. Le plus sûr est de suivre les marques du sentier normal, encore sur la gauche, ce que j'ai fait au retour et le lendemain). Il s’élève une vingtaine de mètres au dessus du lac pour surmonter quelques rochers, et arrive directement à mi-chemin du petit col, vers lequel on monte pour déboucher peu après dans une petite cuvette(10 minutes pour passer le lac, et 10 minutes de plus pour atteindre la cuvette).
Là encore, il faut tirer sur la gauche. La trace monte à peine et s’applanit franchement à l’approche de la cabane de la Balmette (environ 2100 m et 30 minutes depuis l’entrée du lac – 1h50 à 2h00 au total et environ 6,5 km).

On remarque, juste devant nous au Nord, la longue et débonnaire croupe du Puig del Pam.


768 x 576 (126 K)

1860 x 450 (136 K)

De la cabane au sommet - 1h15 (Arrêts compris)
Une trace poursuit vers le S.O. pour gagner le lac des Bouillouses qui n’est plus qu’à 3 km. Une autre part plein Nord pour aller au refuge de Camporells. C’est elle qu’il faut suivre pendant environ 1 km, avant de la quitter à l’endroit où la croupe nous semble la moins prononcée. On bifurque alors à droite en retournant à l’Est pour remonter sans difficulté la croupe du Puig del Pam.
Après 50 minutes (depuis la cabane), la pente s’applanit avant de remonter faiblement vers ce qu’on pourrait croire être le sommet. Ce n’est qu’en haut de cette pente (1h00) que l’on découvre devant nous une première éminence (2453 m) et le véritable sommet, plus à gauche, au bout d’un long plateau en pente douce. Il nous faudra un quart d’heure de plus pour lui rendre visite, croisant au passage deux autres monticules, dont chacun donne l'illusion d'être le plus haut.
(2470 m et 3h15 au total, arrêts compris).

2046 x 450 (236 K)

1268 x 450 (137 K)

Remarques diverses et conseils éventuels
De l'autre côté de la vallée, au Sud, s'élève la longue croupe du Roc d'Aude, culminant à 2376 m, au Mont Llaret.
Un téléski aboutit malheureusement à proximité, mais on l'atteint facilement en raquettes par l'autre versant, en passant par le lac d'Aude.
Bien que se déroulant jusqu'au lac sur les "sentiers nordiques" larges et bien tracés, j'en ai tout de même fait un petit topo