Le pic de Viscos - 2141 m
Randonnée réalisée plusieurs fois, dont la dernière le 17 Août 2009

Ce pic d'altitude modeste, dont la pyramide est bien visible en tête du chaînon qui sépare les vallées de Cauterets et de Luz, permet de réaliser une belle ascension pour offrir un panorama superbe.
C'est aussi l'occasion de faire un circuit de moyenne montagne, entre forêts et estives.

La montée par le col de Riou, décrite ici, nous amène plus près du sommet mais, si on fait le circuit, occasionne une laborieuse remontée vers le col du Lisey au retour.
La montée par le Lisey est raide entre le plateau et le col mais la descente sur le Riou est une promenade.


Difficultés
Court passage en crête, juste avant la pyramide sommitale, qui ne présente pas de difficulté technique, mais nécessite un peu d'attention et de prudence.
La montée au sommet est raide et on doit s'aider des mains dans quelques passages.

En début de saison, la neige peut rendre la crête dangereuse, ainsi que les pentes raides entre le plateau et le col du Lisey. On évitera également de s'y aventurer par temps humide.

Informations générales
Départ : De Cauterets même.
Matériel : Pas de matériel particulier en l'absence de neige
Carte IGN Top 25 1748 OT "Gavarnie" (le sommet est en dehors...)
Horaire : 4h00 à 4h30 à la montée (selon le sens du circuit)
3h15 à 4h00 pour le retour (selon le sens...).
Dénivellation : A peu près 1430 m (compte tenu des remontées), pour 22 km de distance environ.

De Cauterets (950 m) au col de Riou (1946 m) - 2h45 arrêts compris - 8 km environ
On pourrait prendre la voiture pour monter aux anciens thermes de Pauze, puis à la cabane du Bousquet. On économiserait ainsi environ 1 km et 15 minutes (idem au retour, naturellement), mais ce serait dommage si l'on séjourne déjà à Cauterets ; nous sommes là pour marcher, après tout !

On part donc des thermes de César, derrière lesquels prend le GR 10 (marquage rougeblanc), qui monte en lacets aux thermes de Pauze Vieux.
De là, on suit la route (vers le Nord) pour rejoindre la cabane ONF du Bousquet (1036 m, 15 minutes).

Variante : On suit la route qui passe derrière le fronton de pelote basque (parkings) pour trouver très vite, juste au dessus du fronton, le départ du chemin. On l'emprunte en suivant, à chaque bifurcation, la direction de la Reine Hortense ou du col de Riou. On débouche ainsi directement devant la cabane ONF du Bousquet

C'est le point de départ du circuit : sur le côté droit de la cabane se trouve le large chemin qui mène au plateau du Lisey, par où nous reviendrons.
Mais suivons la route (c'est toujours le GR 10), il y a peu de temps encore interdite aux voitures, mais apparemment réouverte en partie (malheureusement...). Elle devient piste forestière et décrit de larges lacets dans la forêt et les prairies pour mener à l'ancienne hôtellerie de la Reine Hortense (1211 m - 3 km - 0h45 depuis Cauterets), d'où l'on a une belle vue plongeante sur la ville.
(La Reine Hortense a réouvert en 2005, après de longues années d'abandon)


768 x 517 (104 K)
La route forestière tourne à droite derrière le bâtiment, passe une barrière, fait une épingle et rejoint la forêt. Après environ 5 minutes, on parvient à une bifurcation : sur la gauche, un chemin quitte la piste (suivre toujours les marques du GR 10)
(La piste, si on la suivait jusqu'au bout, nous emmenerait au... plateau du Lisey !)
Le sentier monte en lacets dans la forêt pour finalement arriver à une clairière où dort une petite grange (1475 m - 5 km - 1h30). Profitons-en pour une petite pause !

510 x 768 (113 K)

768 x 595 (119 K)
Un nouveau et court passage en forêt conduit à une seconde clairière, puis les arbres disparaissent et l'on aborde un vaste plateau (10 minutes depuis la grange), au pied des larges pentes herbeuses où le chemin s'élève en grands lacets jusqu'au col de Riou (1946 m - 8 km - 2h45 arrêts compris).



En sens inverse, la descente est une agréable promenade d'environ 2h00

Du col de Riou au sommet du Viscos (2141 m) - 1h15 - 3 km environ
Du col, on repart plein Nord en contournant par la droite les ruines de l'auberge. Le chemin s'élève sur les flancs de larges croupes herbeuses, plus ou moins horizontalement, sur le versant de Luz (mais on peut, selon l'envie, cheminer à pleine croupe).

504 x 768 (118 K)
On rejoint la crête à l'endroit où elle devient plus rocheuse et effilée. Encombrée de rhododendrons et de pins à crochets, elle demande un peu d'attention et peut impressionner par endroit, nécessitant parfois l'aide des mains et un peu de gymnastique.

576 x 768 (200 K)

768 x 519 (112 K)
On surmonte un mamelon avant de redescendre pour arriver au pied de la pyramide du Viscos (0h55 depuis le col), que la trace remonte en "lacets" serrés et raides, sur un terrain terreux et parfois glissant, où l'on doit par endroit s'aider des mains - 1h15 depuis le col, arrêts compris.
Soit 4h00-4h15 depuis Cauterets, et 4h30 si l'on est arrivé par le col du Lisey.

Une croix metallique occupe le sommet, au milieu d'un tapis de crottes de moutons !
Le panorama est immense : on aperçoit au Sud le sommet du Mont Perdu...


768 x 496 (97 K)

2059 x 500 (245 K)

1918 x 500 (194 K)

Du Viscos au col du Lisey (2086 m) - 1h45 - 5 km
Du sommet, on revient au col de Riou en 1h10, par le même itinéraire.
On peut redescendre par le GR 10, mais pourquoi se priver d'un joli circuit ? On part donc au Sud, cette fois, pour remonter une pente herbeuse défigurée par un remonte-pente, le bâtiment qui va avec, et une piste de ski. On gravit au passage les petites éminences du soum de Picot (2151 m) et du soum des Aulhères (2168 m), mais on peut les contourner à flanc, pour arriver au col du Lisey (2086 m - 2 km - 0h40 depuis le col de Riou.



En sens inverse, depuis le col du Lisey, on rejoint facilement le col de Riou en 25 minutes, d'abord en remontant la piste terreuse qui passe au soum des Aulhères, puis au soum de Picot, avant de redescendre la longue pente herbeuse.

Du col du Lisey à Cauterets - 2h00 / 2h15
Du col, un étroit et raide sentier rejoint le fond du plateau du Lisey en 25 à 30 minutes. Il descend à flanc vers la droite (Nord, sous le Soum des Aulhères), avant de revenir à gauche, par petites séries de lacets raides, pour aboutir au torrent (parfois à sec). Il faut 10 minutes de plus pour traverser le plateau, en longeant le ruisseau.
On pourrait passer devant les cabanes et filer vers la droite, sous les rochers de Pène Blanque, où une piste forestière, parfois raide elle aussi, descend sans encombre vers la Reine Hortense.
Mais restons plutôt à gauche, où le chemin descend, en 21 lacets, sur le flanc du Pic des Bains, pour rejoindre directement la cabane du Bousquet.
Cauterets n'est plus qu'à quelques minutes...



En sens inverse, à la montée :
Parvenu à la cabane du Bousquet, emprunter, sur le côté droit, le large chemin qui mène au plateau du Lisey. Sa pente régulière décrit, dans la forêt domaniale, 21 lacets (en 4 km) plus ou moins longs et numérotés. On débouche ainsi, après 1h20 (depuis la cabane), sur le joli plateau du Lisey (1610 m).

768 x 519 (110 K)
On suit la sente vers le fond du plateau, en direction du col du Lisey, large V bien visible à l'Est. Elle arrive bientôt au pied d'un mamelon où l'on passe à gauche du torrent (souvent à sec à cet endroit, en été) et l'on poursuit dans la même direction. On remarque déjà, au fond du plateau, une trace rectiligne qui débute près de la cascade et s'élève doucement vers la gauche : on la rattrape à son départ (10 minutes depuis l'entrée du plateau).

768 x 519 (131 K)

1024 x 424 (92 K)
On suit donc ce sentier en traversée vers la gauche (il y en a deux, prendre le plus haut, tant qu'à faire) pendant quelques centaines de mètres. Une bifurcation se présente : il faut prendre à droite (petit cairn ; le principal soucis est de ne pas se laisser entrainer trop à gauche, sur l'une des multiples sentes creusées par les troupeaux) et entamer une série de raides et courts lacets à l'aplomb du Soum des Aulhères. Le sentier repart ensuite pour une longue traversée en direction du col, que l'on atteint en 0h55, depuis l'entrée du plateau.

768 x 519 (110 K)

Remarques diverses et conseils éventuels
Cette ascension peut aussi s'effectuer depuis la vallée de Luz, d'où elle est nettement plus courte : on monte en voiture à la station de Luz-Ardiden (parking de droite : Béderet - ~1650 m), et l'on gagne tout de suite le col de Riou.
Un autre sentier passe par la cabane de Conques et traverse encore plus vers le Nord avant de grimper pour aboutir directement au pied de la pyramide sommitale (évitant du même coup la portion délicate de la crête)