Préambule
Oui ! Qu'elles soient trois fois bénies, les journées passées dans ces mondes de roc, de glace et de neige, tout proches du ciel, ces mondes d'où l'on revient toujours plus pur et plus heureux.
Comte Henry Russell (1834-1909) Pyrénéiste, "locataire" du Vignemale

Petite mise au point :
On ne trouvera pas dans ces topos d'itinéraire complexe ou d'escalade car, bien que randonneur depuis 30 ans dans les Pyrénées, je ne me suis jamais attaqué à des difficultés dépassant la très petite escalade (I-I+), celle où l'on doit mettre les mains, mais où les prises sont généralement énormes et évidentes. Mon appréhension du vide n'ayant fait que croître, j'évite autant que faire se peut les passages exposés.


J'utilise ici la répartition en massifs, les noms et altitudes proposés dans l'excellent ouvrage Les 3000 des Pyrénées.
Signé Juan Buyse, ce livre est en fait une oeuvre collective due au "comité des 3000" dont J. Buyse, décédé en 2002, était le coordinateur. Ce n'est nullement un topo-guide, mais un recensement très complet des sommets de plus de 3000 mètres dans les Pyrénées, avec leur toponymie, leur classification, et une étude plus générale des Pyrénees et du pyrénéisme à cette altitude.
On y trouve néanmoins des indications de difficulté des sommets et des suggestions d'ascensions.

marque le "toit" des Pyrénées
indique le point culminant du massif
indique les sommets principaux
indique les sommets secondaires


    Cliquez sur la boussole, quand elle est présente,
    pour voir la carte simplifiée de la randonnée.

    indique que je ne suis pas parvenu au sommet.

Accès direct aux mises à jour
Mises à jour
 
  • Le Visaurin (10-07-2016)
  • L'Aneto (02-07-2016)
  • La grande Fache (06-08-2016)